SOLOMA


Département de Huehuetenango

 

Langue maya : q'anjob'al 

Surface : 140 km2

Population : 49 030 habitants 

Jours de marché : jeudi et dimanche 

 

Fête patronale : du 28 au 30 juin en l'honneur de l'apôtre Saint Pierre. 



 

 

 

Cette commune s'étend dans l'une des plus belles vallées du massif des Cuchumatanes dont les sommets atteignent une altitude de 2 500 m. 

 

Son climat est froid et sa terre très fertile. On y produit quantité de céréales, de fruits et de légumes. Ses forêts sont riches en pins, cyprès, sapins et chênes, ce qui permet aux habitants d'exploiter le bois. 

 

La majorité de la population se consacre à l'agriculture mais aussi au tissage du coton et de la laine ainsi qu'à la fabrication de chapeau de palmes.



Le costume

La langue q'anjob'al est parlée par quelque 80 000 personnes qui habitent les communautés de Soloma, Santa Eulalia, Santa Cruz Barillas et San Juan Ixcoy. L'endroit étant peu accessible, on dispose de peu d'informations sur l'évolution du costume. 

 


Le huipil

 

Fait remarquable, le costume traditionnel inclut deux huipils identiques superposés qui ont gardé leur forme carrée pré-hispanique. L'un se porte comme un corsage tandis que l'autre se place sur la tête comme une chasuble. Depuis peu, ces pièces ne sont plus confectionnées en satin blanc, mais avec du tissu synthétique brodé. Autrefois, on décorait le col avec des passementeries, des applications de cordons et de dentelles. Aujourd'hui, les mêmes applications sont utilisées mais la dentelle qui marque l'empiècement est beaucoup plus large et compliquée. De même, de nombreuses femmes utilisent maintenant des blouses courtes avec les mêmes motifs que ceux du huipil d'antan, qu'elles ont transformées en ajoutant d'amples manches qui pendent jusqu'à la taille et peuvent être en partie rentrées dans la jupe. 

 

La jupe 

 

Elle est rouge avec de petites rayures jaspées de bleu et de blanc. Tissée sur métier mécanique par les artisans de Huehuetenango, chef-lieu du département, elle est amplement diffusée sur les marchés alentours. 

 

La ceinture 

 

Les femmes de San Pedro Soloma portent des ceintures également tissées hors de la communauté, à Totonicapan et Salcajá. Celles-ci ne présentent pas de motifs distinctifs propres à la communauté et les femmes les choisissent sur les marchés selon leur goût. 

 

Le collier 

 

Les femmes de San Pedro se parent d'un collier fait de perles de verre ou de plastique argenté, enfilées sur un fil de coton enroulé plusieurs fois sur lui-même.

 



ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE

Objectifs et compétences :

• Fabriquer des colliers en modelage

 

Évaluation :

• Observer la régularité des perles, leur taille et l'aspect général du collier.

 

ACTIVITÉ :

• Fabriquer des colliers d'argile ou de pâte à sel. Modeler les différentes formes de perles, les ciseler et ouvrir les trous à l'aide de cure-dents. 

• Laisser sécher. Au mieux, le boulanger du quartier pourra les cuire toutes ensemble sur une plaque à pain dans son four.

• Peindre les perles avec les couleurs naturelles utilisées par les Mayas (carmin, ocre, sienne).