SAN PEDRO CUTZÁN


Département de Suchitepéquez 

Langue maya : tz'utujil 

Village de la commune de Chicacao 

Surface : 216 km2

Population : 42 931 habitants 

Jours de marché: samedi et dimanche à Chicacao 

Fête patronale : le 8 décembre à Chicacao, en l'honneur de la Conception de la Vierge Marie ; le 29 juin à San Pedro Cutzán. 



San Pedro Cutzán, Chicacao, est un village relativement récent. Il a été fondé par les indigènes des hauts plateaux du village de San Pedro La Laguna, du département de Sololá. Les habitants des deux villages sont restés parents par les liens du sang et du mariage malgré le temps passé. Beaucoup d'entre eux ont une maison dans les deux endroits et peuvent ainsi bénéficier des cultures et du commerce des deux régions. De plus, leurs costumes respectifs sont quasiment identiques au point qu'il est parfois difficile de les différencier; enfin, ils parlent la même langue maya : le tz'utujil, 

 

Dans cette région, on sème le café, les plantes potagères, l'hévéa, la canne à sucre et quelques plantes médicinales. Autrefois la production de cacao était importante (d'où le nom de Chicacao, « le lieu du cacao »).



Le costume

Actuellement, les vêtements des hommes sont en voie de disparition et seuls quelques-uns portent encore le costume traditionnel lors des fêtes. Tout Thabil est tissé par les femmes sur un métier de ceinture puis confectionné à la main.

Le costume masculin:


La chemise 

La chemise traditionnelle ordinaire ressemble beaucoup à celle qui est utilisée à San Pedro La Laguna, tissée de fils jaspés. Le noir, bien que chargé de graphismes rythmés de vert et de mauve, est la couleur dominante Elle est de style occidental, avec un col pointu et des poignets aux manches

 

Le pantalon 

Confectionné à partir d'une toile blanche, rythmée de fausses rayures sombres jaspées le pantalon rappelle ceux de certains villages du lac Atitlán sur lesquels les jambes sont brochées d'une multitude de motifs figuratifs ici, des rondes successives de petits personnages de couleurs vives ponctuées çà et là de motifs géométriques en forme de mouche ou de papillon. 

 

La ceinture 

D'un tissage comparable à la chemise elle décline des couleurs plus pâles ou dominent le rose et le vert. Elle est fixée par un gros nœud sur le devant.



ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE

La teinture:

 

Objectifs et compétences :

• Aborder une technique comparable au jaspé. 

• Réaliser une écharpe avec la technique du plangi (voir information)

• Effiler le tissu pour faire des franges aux deux extrémités. 

 

Techniques : teindre, effiler, nouer, enrouler. 

 

Vocabulaire spécifique : introduire le vocabulaire des techniques mentionnées plus haut et ajouter les termes couleurs intenses, diffuses, dégradé, franges. 

 

Temps : 2 fois 30 mn.

 

Matériel :

- 5 tubes ou sachets de colorant de 3 ou 4 couleurs différentes vendus en grande surface une marmite d'eau chaude ou froide selon la marque de teinture. - du coton blanc coupé de 15 cm de large par 1 m de longueur. 

- un sac plastique coupé en lanières d'environ 20 cm de long. une longue cuillère en bois. 

 

Évaluation : 

• Observer l'efficacité des nœuds (qui ne doivent pas permettre le passage de la teinture). 

• Discuter de la forme des dessins obtenus et de leurs couleurs. 

• Analyser la régularité des franges

 

Première activité : 

• Préparer la teinture dans la marmite. 

• Enrouler les bandes de plastique en serrant le tissu et nouer en laissant un morceau de lien dans le nœud afin de le défaire avec plus de facilité. 

• Plonger le tissu dans le bain de teinture et remuer à l'aide de la cuillère de bois pour que la teinture pénètre bien le tissu. Laisser reposer 20 mn. 

• Rincer jusqu'à ce que l'eau s'éclaircisse. 

• Laisser sécher le tissu. 

 

Deuxième activité : 

• Défaire les nœuds, étirer le tissu et observer le résultat. 

• Repasser les écharpes en prenant soin de ne pas laisser les élèves seuls, sans l'aide de l'adulte, et en les prévenant du danger de l’opération. 

• Effiler les extrémités sur 10 cm environ pour faire les franges. 

 

Prolongements : 

• Aborder d'autres techniques de teinture, tel le batik, utilisé en Inde ou dans d'autres pays. 

• Teindre en utilisant des couleurs variées. 

• Teindre d'autres matériaux : laines, ficelle, mouchoirs 

• Effiler l'écharpe en son milieu 

• Tordre les franges pour les enrouler en cordelières deux à deux et réaliser d'élégantes finitions