QUETZALTENANGO


Département de Quetzaltenango 

Langue maya : k'iche' 

Surface : 120 km2 

Population : 180 706 habitants 

Jours de marché: tous les jours de la semaine. 

Fête communale : 15 septembre (fête de l'Indépendance du Guatemala). 



Chef-lieu du département de Quetzaltenango, cette ville s'appelle aussi Xelajú. C'est la deuxième ville du pays et le principal centre urbain de la région des hauts plateaux (A/ltiplano). Elle est située dans une vaste vallée entourée de montagnes, à 2333 mètres d'altitude. Son climat varie de tempéré à froid et reste relativement sec.

 

Son histoire est antérieure de plusieurs siècles à la conquête espagnole. Cette importante agglomération indigène était appelée Nimá amaq, « Le clan des gens importants ». Elle appartenait à la nation mam et englobait alors les actuels départements de Totonicapán et de Quetzaltenango. Autour des années 1450. la région fut conquise par les Indiens k'iche' sous le commandement du chef Kiqab et est restée dominée par cette ethnie jusqu'à l'époque hispanique. Au temps de la Colonie, on nomma la région « Province de Quetzaltenango ».

 

Elle est caractérisée aujourd'hui par ses moulins à blé, son industrie de filature et ses tissages de colon et de laine. On y cultive le mais, la fève, le haricot noir, et toutes sortes de légumes et de fruits.



Le costume


Le huipil

 

Le huipil de Quetzaltenango est lissé surun métier droit à pédales. Certains présentent une grande variété de couleurs et de motifs brochés qui représentent des fleurs, des animaux et des formes géométriques, d'autres sont jaspés. Le col est généralement brodé de fleurs et, dans certains cas, s'y trouvent représentés de petits personnages des légendes locales. Le huipil est cousu au point de feston fait à la main ou à la machine. Ces coutures sont appelées « randas », c'est-à dire qu'elles sont sur-brodées au point crétois pour former des bandes larges de motifs floraux colorés.

 

La jupe 

 

La jupe froncée, à la mode européenne, est jaspée ou unie avec de fines rayures verticales Elle est confectionnée de deux lés unis par une couture large. Cette couture apparaît à l'horizontale dans toute la largeur de la jupe qui, enroulée à la taille, est maintenue par une cordelette.

 

La ceinture 

 

La ceinture traditionnelle était jadis faite de laine noire et blanche actuellement elle est lissée de fils multicolores sur un métier de ceinture. 

 

Le tablier 

 

Le tablier à volants, dont le style est très particulier, est confectionné à partir de tissu commercial l est décoré de volants, de petits pis (alforzas), de biais et de festons multicolores On voit aussi des tabliers plus simples ou plus chargés ou d'autres faits de tissus de dentelle.

 

Le châle ou rebozo 

 

Le châle coloré aux motifs jaspés est très attrayant Jadis tissé sur le métier de ceinture. il est aujourd'hui fabriqué sur le métier droit à pédales Les femmes le portent sur les épaules pour se couvrir et se protéger du froid ou sur la tête, comme un voile, pour les fêtes.

 

La coiffe (tocado

 

De nombreuses femmes tressent leurs cheveux avec des rubans Celles qui portent le deuil n'utilisent que les couleurs blanc noir, violet, vert et jaune.



ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE

Objectifs et compétences :

• Fabriquer des fleurs en papier 

 

Techniques : graphisme découpage minutieux, collage fronçage du papier crépon

 

Vocabulaire à introduire : graphisme, rythme couleurs pastel froncer, étamines, pétales.

 

Temps : 2 fois 45 minutes. 

 

Matériel : 

-10 rouleaux de papier crépon de 6 couleurs différentes dans un camaïeu entre rouge et jaune, et 1 rouleau de vert des pinceaux durs pour la colle 

- des ciseaux 

 

 

Évaluation :

• Évaluer la motricité fine

 

ACTIVITÉ :

 

 

Fabrication des fleurs 

Découper directement le rouleau de papier crépon (sans le dérouler) sur une largueur de 8 cm. 

• Marquer une bande de 3 cm à ne pas découper. Dessiner les lignes parallèles pour imiter les étamines des fleurs (pour les plus petits) et découper. Les plus grands découpent les franges à main levée. Dérouler un morceau de 40 cm environ. Le reste servira pour une autre fleur. Découper une autre frange d'environ 10 cm. Marquer une bande de 3 cm à ne pas découper. Dessiner les pétales et les découper sans dérouler le papier crépon. Dérouler un morceau de 40 cm environ. Le reste servira pour une autre fleur. 

• Enrouler la bande des étamines sur elle-même en fronçant le papier crépon et en posant des points de colle sur la partie inférieure. 

• Procéder de même pour les pétales sur les étamines en fronçant le papier crépon. 

 

Prolongements :

• Réaliser des colliers de fleurs ou de petits bouquets.