JOCOTÁN


Département de Chiquimula 

Langue maya : Ch'orti 

Surface : 148 km2 

Population : 66 379 habitants 

Jours de marché: quotidien 

Fête patronale : du 22 au 25 juillet, en l'honneur de l'apôtre Saint-Jacques 



Jocotán est l'une des plus anciennes communes du département de Chiquimula. Elle a souffert, tout au long de son histoire de nombreux démembrements en vue de la création d'autres communes comme celle de Santa Maria Olopa en 1870 Son nom provient de la langue nahuatl jocotl et -tlan, soit le lieu où pousse le fruit appelé jocote (Spondias purpurea), ou « lieu où abondent les jocotes »

 

Ses habitants se consacrent à l'agriculture et à la fabrication de ficelle, de cordes, de chapeaux, de filets et de sacs en fibres d'agave (voir documentation). 



Le costume

Les Ch'orti' forment un groupe ethnolinguistique installé à l'est du Guatemala, en particulier dans les communes de Jocotán, Camotán, Olopa et Quetzaltepeque. Leur costume est très différent de ceux que l'on peut découvrir dans le reste du pays. 

 

Le costume traditionnel masculin comprenait un pantalon, une chemise de toile écrue, un chapeau de palme, un morral (sac de ficelle d'agave). Avec les changements culturels de ces dernières années, peu d'hommes l'utilisent encore. 

 

Les documents historiques et la tradition orale indiquent que jusqu'en 1930 les femmes ch'orti' se sont vêtues de la jupe bleue appelée morga et d'un corsage simple de coton. 

 

Costume féminin :


Le corsage 

 

Très coloré, orné de volants et de dentelles, le corsage est de style européen. Il est confectionné avec des manches froncées et gonflantes de couleur unie appelées « manches courgettes ». En général, le corsage a un plastron plissé ou cousu de petites pinces, décoré de plusieurs fils de festons de dentelles de toutes les couleurs (voir photo). Le tissu et les festons sont achetés dans le commerce, 

 

La jupe 

 

La jupe possède aussi des volants. Elle est faite du même tissu que le corsage dans les couleurs primaires très vives, et chaque volant est également décoré de festons multicolores. Sous la jupe, les femmes utilisent plusieurs jupons pour la faire gonfler

 

Les accessoires : collier et barrettes

 

Les femmes de Jocotán complètent leur costume avec de nombreux tours de cou de colliers. Elles tressent leurs cheveux noirs de rubans colorés et utilisent une multitude de barrettes identiques.

 



ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE

Objectifs et compétences : 

• Se familiariser avec une fibre végétale extraite d'une plante de la famille de l’agave (plus d'information). 

• Utiliser cette fibre pour créer des formes plastiques libres. 

 

Techniques : peinture et collage

 

Vocabulaire spécifique : fibre, agave ou maguey, ficelle, coller, mélange, diluer, mouiller, aplatir, décoller, homogène. 

 

Temps : 45 minutes + un jour de séchage 

 

Matériel : 

- un écheveau de fibres d'agave 

- Encollage (% eau, ¼ colle blanche) 

- peinture (gouaches de différentes couleurs) poches en plastique (une par élève) 

- une cuvette ou un seau 

- un pinceau (par élève) 

- eau

 

Évaluation :

• Apprécier la répartition homogène de la fibre, la qualité de la couleur de la « feuille de fibre »

 

Activité préliminaire : 

• Faire le mélange de colle et d'eau. 

• Le verser dans un bidon en plastique. 

 

Activité principale : 

• Donner un sac en plastique à chaque élève. 

• Ouvrir le sac en plastique. 

• Poser un petit écheveau de fibre au milieu du plastique. Séparer les fils avec les doigts. 

• Verser sur les fibres de la gouache de couleur et un mélange de colle et d'eau et répartir sur les fibres avec un pinceau. 

• Fermer le plastique en recouvrant les fibres. 

• Appuyer fortement sur le plastique et son contenu.

• Ouvrir de nouveau et laisser sécher à l'air libre.

• Décoller le plastique et obtenir « une feuille de fibre » 

• Les « feuilles de fibre » peuvent s'utiliser comme les feuilles d'un livre, comme une base à décorer ou à découper dans différentes formes. 

 

Prolongements :

• Varier les couleurs des feuilles de fibres.

• Couper dans les fibres des éléments comme les ailes d'un papillon, une fleur et ses feuilles. 

• Utiliser la fibre comme n'importe quel fil : l'enrouler, la tordre, la peindre et l'encoller pour faire un insecte.